Un directeur d’institution part à la rencontre de ses clientes et clients

François Dubois, directeur de Pro Senectute Arc Jurassien lutte contre l’isolement social dont souffrent beaucoup de ses clientes et clients de la consultation sociale et cherche le contact direct avec les aînée et les aînés.

Qu’est-ce qui vous a incité à organiser un café-récits au sein de Pro Senectute Arc jurassien ?
Il y a presque vingt-cinq ans, comme assistant-doctorant à la Faculté de théologie, j’avais lancé les cafés philosophiques à Neuchâtel. Cette manière d’offrir des occasions de partage m’ont motivé. Plus tard j’ai entendu parler des cafés-récits par ma compagne qui travaille pour Pro Senectute Bienne/Seeland. Aujourd’hui, comme directeur de l’institution, j’ai relativement peu de contacts directs avec mes « client·e·s » et j’ai eu envie de tenter l’expérience. Cela me permet de concilier à la fois mon amour de l’échange, mon intérêt à rencontrer les aîné·e·s dans leur vécu et mon désir de diversifier mes activités professionnelles.

Pour ce faire, quelles démarches avez-vous entreprises ?
Concrètement, j’ai participé à un atelier-débat du Réseau Café-récits pour en savoir plus sur les cafés-récits. Puis je me suis mis à la recherche d’un lieu adéquat et enfin, j’ai réfléchi à des thèmes susceptibles d’intéresser les personnes âgées. J’ai essayé de les choisir aussi en fonction de la date et de la saison : on va par exemple partager sur le thème de “mes chers disparus” le 1er novembre et parler de nos premiers émois amoureux le 14 février… !

Comment faites-vous connaître l’offre ?
Grâce à notre programme d’activités, mais aussi par le biais de mon réseau de partenaires et des médias locaux qui, en général, jouent volontiers le jeu lorsqu’il s’agit de présenter de nouvelles activités originales. Je vais aussi inviter les résident·e·s de l’immeuble et glisser des flyers dans le quartier.

 

Depuis septembre 2019, les cafés-récits ont lieu une fois par mois. Cependant, en raison de la pandémie du Covid-19, ces rencontres ont été suspendues dès le printemps 2020, laissant la priorité au service des repas et à l’aide pour faire les courses. En outre, des cours de sport et d’exercice physique ont été proposés deux fois par jour par le biais de la télévision locale. Durant cette période, la principale préoccupation de François Dubois a été de veiller au moral des personnes âgées. A l’automne 2020, les cafés-récits ont repris, dans le respect des mesures de protection. Plus d’informations ici.

François Dubois
Passionné par le débat et le partage, François Dubois a animé dans le passé des cafés philosophiques. Il est membre de l’association bénévole Lecture et Compagnie qui offre de la lecture à voix haute à des personnes âgées. Comme directeur de Pro Senectute Arc Jurassien, il est toujours à la recherche d’activités qui favorisent la rencontre et l’échange et fera partie de l’équipe d’animation du Rendez-vous au Lac de Bienne, une rencontre proposée aux seniors pour faire de nouvelles connaissances au-delà des frontières linguistiques.